J 18 mai 2017

22:00 > 03:30

Le Rond-point
Quai des Antilles
44000 Nantes

Da Rhida le tyrolien, DJ Zooz + guests

Entrée libre

crédit photo : Sol Mo

Des platines, un micro, un lino et de la bonne humeur… voilà la recette des premières soirées hip hop du début des années 80. Animé par MC Da Rhida le tyrolien accompagné de DJ Zooz aux platines, venez kiffer, chanter et danser sur quelques uns des meilleurs crus hip hop de ces 30 dernières années. Appellation nantaise et bourguignonne d’origine contrôlée.

 


Da Rhida le tyrolien

C’est en 1997 que Da Rhida le tyrolien fait ses débuts dans le mouvement hip hop. Il est attiré tout d’abord par le bboying puis très vite commence à écrire des textes de rap avec ses potes bourguignons. Il n’a plus jamais lâché depuis. En 2002, il enregistre son premier album « les saigneurs du micro » avec le groupe Homicide et C99C. Grâce à cet opus, Da Rhida fait la première partie du rappeur français Disiz la peste pour son album poisson rouge. On peut aussi le retrouver sur le morceau « Guet Appens » sur le maxi d’homicide avec Les Spécialistes, Relic et Abuz à la production. Il décide ensuite de se focaliser sur la danse et fonda le groupe de danse Breakfirst crew en 2003 avec son petit frère et ses potes. En 2006, lors de son premier voyage à New York, il intègre le groupe New yorkais Supreme Beings. Cette même année, c’est avec le collectif bourguignon: Bourguidown composé, entre autres de membres de la Faune, qu’il revient sur le devant de la scène rap. Ambiance légère, autodérision, second degré et textes percutants, Da Rhida Le Tyrolien se retrouve dans cette bande de joyeux lurons. Ils sortent l’album Bourgogne dangereux en 2011. Entre temps, Rhida pose ses valises à Nantes et intègre la famille KLP. Entre break dance et rap, Rhida n’a jamais choisi : il break comme il rap, il rap comme il break…

 


DJ Zooz

En 1990, Aziz Bouheudjeur a 14 ans et tombe par hasard sur le morceau de new jack : today – i got the feeling. Il court acheter un walkman. Toujours du son dans les oreilles, Zooz finit rapidement par composer ses propres compilations de rap West coast, de new jack mais aussi de funk. En 1995, grâce à son oncle DJ Lotfe et à son ami Neil il commence à tâter les platines et décide d’organiser des soirées new jack au CSC de Bellevue. Aziz fait ses armes à l’ancienne, il monte sur Paname acheter ses vinyles aux puces chez Momo, se retrouve à participer à des sessions scratch avec d’autres DJ de l’époque notamment les C2C. Toujours à cette époque, Zooz mixe pour des soirées hip hop et funk à Nantes. Il intègre le collectif KLP dès sa création au début des années 2000. Il s’intéresse à l’univers des jams de breakdance, fait ses premiers voyages aux USA et mix dans de nombreux évènements comme KLP célébration ou Street session en 2012. En 2016 il joue aux côtés de l’orchestre Phoenix Big Band et revisite les classiques du Rap US. Fort de ses expériences, DJ Zooz réalise aujourd’hui ses propres productions et continue de mixer et de partager son kiffe pour la musique.

Related Projects