V 19 mai 2017

16:00 > 19:00

L’ Absence
6 quai François Mitterrand
44200 Nantes

Jeanne Lula Chauveau
Malvin Gaborit
Mackenzy Bergile

L’exposition restera visible du jeudi au samedi de 16:00 à 1:00
Entrée libre

Focus sur 3 jeunes artistes de la région nantaise, Jeanne Lula Chauveau, Malvin Gaborit et Mackenzy Bergile.
Installés à l’Absence le temps d’une après-midi, ils exposeront leurs travaux et vous emmèneront dans leurs différents univers artistiques par le biais de performances live (musique, danse, photographie…).

 


Jeanne Lula Chauveau, 24 ans.

Je suis photographe, réalisatrice, directrice artistique et danseuse.
À la recherche de la parfaite combinaison des couleurs et des matières, je m’intéresse particulièrement aux sensations. J’ai un intérêt particulier pour l’expérimentation, je recherche sans cesse comment moduler, assembler, jusqu’à créer une perception nouvelle, comment être méticuleuse tout en laissant la part belle à l’inattendu. Je cherche à susciter l’imagination, à brouiller les pistes entre ce qui tient du réel et de la fiction. J’aime que chaque lecteur puisse se faire sa propre histoire.
Je prépare actuellement une exposition à la galerie Simon&Roth qui s’installe à Paris en juin prochain et je travaille sur des projets personnels qui mêlent vidéo, danse et photographie.

jeannechauveau.com
flickr | vimeo | instagram

 


Malvin Gaborit, 23 ans.

Je suis ébéniste-designer et musicien pour un jeune projet appelé Tohtem (rap instrumental/hip-hop).
Mon projet s’est construit en parallèle de mes 6 années de formation métiers d’art, durant lesquelles j’ai amorcé deux activités. La création de mobilier et d’objet (gamme personnelle) à toujours été présente. A suivi l’envie de mettre en place des collaborations avec des graphistes sur les domaines concernant l’identité visuelle et événementiel.
Les rencontres et les différentes collaborations m’ont naturellement amené sur la scénographie.
La jeunesse de mon travail ne me donne pas envie de le figer dans une description précise, de ligne, de volonté.L’envie est plutôt à une certaine liberté, non pas pour s’éparpiller mais dans le but que chaque moment présent forme un ensemble cohérent dans le futur.
Et non l’inverse qui m’amènerait à bloquer l’instant au vu d’une finalité trop réfléchi.
Ma première gamme joue avec des volumes de base et d’un travail sur le trait.
Elle se définirait par une simplicité permettant qu’un trait bien placé se lise comme un élément fort, une vibration.
La seconde s’amorce plus sur un travail de recherche où chaque « exercices d’applications » fera naître des productions, qui soulève pour moi des questions faisant partie de ma construction artistique.
Notamment la recherche d’un côté plus primaire, sauvage.
Ce qui rejoint mes influences actuelles liées à l’art primitif, et mes coups de coeurs musicaux pour des musiques tribales fusion traditionnelles.
L’album « Lest We Forget What We Came Here To Do » de Sons of Kemet et leur performance en live est à citer !
Ces projets sont en pleine concrétisation car ma première collection sortira au mois de Juillet, un projet de collectif se met en place et Tohtem est en phase de composition pour les premières dates de concerts.

behance

 


Mackenzy Bergile , 21 ans

Je suis danseur interprète et musicien, et je préside l’association Denko indigo à Queven (proche de lorient) où je donne des ateliers de danse tous les lundis et mercredis à l’école Jean Jaurès (56530 QUEVEN)
Mon univers s’est développé grâce à mon environnement (ma famille , mes amis) par mes origines, mais au delà de cela, par ma foi en Dieu, c’est l’essence même de toute ma personne et donc de mes travaux. Ce qui m’inspire, c’est le fond, le coeur, l’origine. J’aime m’intéresser sur le fond, ma danse et ma musique sont essentiellement fondées sur cela, la forme est le fruit, la conséquence.
En ce moment je travaille sur une exposition qui introduira mon premier album de musique “JOLIEKA” qui sortira fin septembre + une performance dansée et des oeuvres d’artistes en recherche actuellement sur des travaux en arts visuels.

Maison des artistes à Lorient

J’ai ouvert un lieu de partage pour que les artistes du coin et d’ailleurs se retrouvent, mais aussi les curieux de l’art en général.
C’est une maison qui est ouverte à tout le monde.
L’idée est de revenir à une simplicité, à une générosité dans le partage, rendre l’art accessible à tout le monde.
Tous les jours de la semaine, il y a des personnes différentes qui viennent passer une, deux semaine dans ce lieu pour vivre l’art en toute simplicité, les personnes sont différentes et donc complémentaires, et cela vient faire édifier les personnes individuellement mais aussi collectivement, tout ce qui se fait est pour l’avancement de l’art.
J’organise donc des performances artistiques, des expositions d’art visuel, des mini conférences, des concerts, des mini block party…

bandcamp | soundcloud

Related Projects